Source : SCHL
Source : SCHL
Le gouvernement conservateur veut se débarrasser de la SCHL


08 mai 2012  |  Mis en ligne à 15h19  |  Modifié à 16h52  |  Gilles des Roberts
Est-ce que la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) est à vendre?
 
Partager:  
 

C’est ce que prétend son président sortant Dino Chiesa qui a indiqué au Financial Post que la société avait considéré à quelques reprises de vendre son portefeuille de garanties hypothécaire dont la valeur dépasse maintenant 541 G$.

Et ce scénario revient à la surface alors que le ministre des Finances Jim Flaherty craint une bulle immobilière et cherche à réduire le risque de l’état face à ses garanties hypothécaires.

Depuis les 10 dernières années le nombre d’hypothèques garanties par la SCHL a bondi de 156 %.

Jim Flaherty craint plus que tout que le scénario immobilier américain se répète ici. Le prix moyen d’une maison américaine est de 33 % moins que sa valeur en 2006.

 
Welcome, visitor!

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

*

Vous pouvez utiliser ces attributs et tags HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>