Dernier disque des beatles par IA

Paul McCartney révèle des détails intrigants sur l’enregistrement final de “Now And Then” et les réactions face à l’utilisation de l’IA dans la musique

Bien que le titre de la chanson n’ait pas été officiellement dévoilé par Paul McCartney, des rapports de la BBC indiquent qu’il s’agit probablement d’un morceau intitulé “Now And Then”, composé par John Lennon en 1978. Cette démo était incluse sur une cassette intitulée “For Paul”, remise à McCartney par Yoko Ono, la veuve de Lennon. Outre “Now And Then”, la cassette contenait d’autres morceaux en développement, dont certains ont été finalisés ultérieurement, comme “Free As A Bird” et “Real Love”, réalisés en 1995 par les membres survivants des Beatles, avec la supervision de Jeff Lynne.

Lennon a écrit Now And Then pendant sa période de "retraite", alors qu'il n'avait pas de contrat d'enregistrement et qu'il était occupé à élever son fils, Sean

Lennon a écrit Now And Then pendant son congé parental… il n’avait alors pas de contrat d’enregistrement et il s’occupait de son fils, Sean

Bien que le nom de la chanson n’ait pas été divulgué par Paul McCartney, la BBC rapporte qu’il s’agirait donc d’un titre intitulé “Now And Then”, composé par John Lennon en 1978. Cette démo figurait sur une cassette intitulée “For Paul”, que Yoko Ono – la veuve de Lennon – aurait remise à McCartney à l’époque. La cassette comprenait également d’autres titres en gestation, dont certains ont déjà été finalisés. C’est le cas des chansons “Free As A Bird” et “Real Love”, terminées en 1995 par les trois membres survivants du groupe (McCartney, George Harrison et Ringo Starr), sous la supervision du producteur Jeff Lynne.

Une première tentative en 1995

Une première tentative avortée en 1995 avait laissé une piste musicale inachevée pour “Now And Then”. Depuis lors, McCartney n’a cessé de nourrir le désir de terminer cette chanson. L’impulsion décisive est survenue récemment avec le documentaire “Get Back” de Peter Jackson. Grâce à une technologie d’intelligence artificielle développée pour séparer les voix des Beatles des bruits de fond, l’équipe a pu extraire la voix de John Lennon de la démo enregistrée en 1978 et l’intégrer à l’enregistrement final.

Les Beatles, assistés par l’IA : un compromis accepté ou une atteinte à l’héritage de Lennon ?

Ainsi, grâce à l’intelligence artificielle, l’équipe a pu extraire la voix de John Lennon de la cassette de démo enregistrée en 1978 et la purifier pour l’incorporer dans l’enregistrement final. Paul McCartney a annoncé avec enthousiasme : “Nous en sommes venus à faire ce qui sera le dernier enregistrement des Beatles, c’était une maquette de John à partir de laquelle nous avons travaillé. Nous venons de terminer et cela va sortir cette année” Cependant, cette réalisation suscite une question légitime : peut-on réellement qualifier cet enregistrement de disque des Beatles, alors que deux de ses membres sont décédés et qu’un ordinateur et une iA interviennent en pour les remplacer ?

IA : Sting se montre prudent, McCartney curieux

Face à ces préoccupations, des voix se font entendre dans l’industrie musicale. Sting, l’ancien membre de Police, exprime ses réserves quant à une éventuelle perte d’humanité dans la musique due à l’IA. Il souligne l’importance de rester vigilants face à la domination de la technologie dans la création musicale. En revanche, Paul McCartney se montre plus ouvert, qualifiant la situation de “surprenante” et exprimant sa volonté de saisir les opportunités que cela offre.

Parallèlement à cette controverse, McCartney continue de mener une carrière solo florissante, même à l’âge de 80 ans. Récemment, il a même fait sensation en se produisant sur la scène du célèbre festival britannique de Glastonbury, devenant ainsi l’un des artistes les plus âgés à effectuer des tournées à cet âge.

Source : BBC

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *