Ouigo de SNCF

La SNCF a annoncé ses ambitions pour son service de trains low-cost Ouigo, en visant à doubler le nombre de passagers d’ici 2030, le faisant passer de 24 à 50 millions par an.

Alain Krakovitch, directeur de TGV-Intercités chez SNCF Voyageurs, a déclaré que la compagnie ferroviaire souhaitait renforcer l’offre de ce service en rénovant davantage de rames et en ouvrant de nouvelles destinations en France et en Europe.

La direction de TGV-Intercités a prévu de développer le parc dédié à Ouigo, en augmentant le nombre de rames de 28 à 50 pour atteindre l’objectif de 50 millions de passagers annuels. Les trains Ouigo les plus anciens seront également modernisés pour offrir un confort accru, notamment avec des sièges améliorés et des prises partout. Les rames nouvelles formules seront également plus spacieuses et pourront accueillir des vélos.

Ouigo de SNCF
Train Ouigo de la SNCF / Source: adobe.com

Le directeur général de Ouigo, Jérôme Laffon, a souligné le succès du train bleu et rose de la SNCF sur les dernières lignes ouvertes, telles que Brest, La Rochelle et Perpignan. Il a également noté que la moitié des voyageurs Ouigo paient moins de 25 euros pour leur billet, ce qui témoigne de la popularité de ce service.

Le TGV low-cost de la SNCF est également rentable, permettant à l’entreprise de couvrir ses investissements. Selon Jérôme Laffon, ce service répond à une demande de marché et permet à la SNCF de gagner de nouveaux clients tout en augmentant la mobilité des passagers. Bien que le “Ouigo Train Classique” soit également jugé “très satisfaisant”, il est encore trop tôt pour savoir s’il sera pérennisé après la période d’essai de deux ans.

La SNCF entend donc continuer à développer son service Ouigo en offrant des voyages à bas coûts et en répondant aux attentes de ses passagers. Bien que des détails supplémentaires sur les nouvelles destinations Ouigo n’aient pas été révélés, cette nouvelle ambition devrait réjouir les voyageurs à la recherche de moyens de transport économiques et efficaces.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *