Hydrogène Vert

La France se positionne comme un acteur majeur de la transition énergétique avec le développement de l’hydrogène vert, une source d’énergie propre et renouvelable.

L’hydrogène vert est produit à partir d’eau et d’électricité d’origine renouvelable, sans émission de CO2. Il peut être utilisé comme carburant pour les véhicules, comme vecteur de stockage de l’énergie ou comme matière première pour l’industrie.

Plusieurs initiatives innovantes témoignent du dynamisme de la filière française de l’hydrogène vert. La start-up Lhyfe, basée à Nantes, a réalisé une première mondiale en produisant de l’hydrogène vert en mer, à partir d’une éolienne flottante. Ce projet, soutenu par la région Pays de la Loire et l’Union européenne, vise à réduire les coûts de production et à faciliter l’intégration de l’hydrogène vert dans les réseaux électriques.

 éolienne flottante
éolienne flottante / Source lhyfe.com

Un autre exemple est celui de cinq chercheurs français du CNRS, qui ont reçu le Prix de l’inventeur européen décerné par l’Office européen des brevets. Ils ont mis au point un procédé innovant pour stocker l’hydrogène sous forme solide, en utilisant des hydrures métalliques. Ce procédé permet de réduire les risques liés au transport et à la manipulation de l’hydrogène gazeux, tout en offrant une grande capacité de stockage.

La France dispose ainsi d’un potentiel important pour développer la filière de l’hydrogène vert, qui représente un enjeu stratégique pour la transition énergétique et la compétitivité industrielle. Le gouvernement français a annoncé un plan de relance de 7 milliards d’euros sur 10 ans pour soutenir cette filière, avec l’objectif de produire 6,5 GW d’électrolyseurs à horizon 2030. La France ambitionne également de devenir le leader européen de l’hydrogène vert, en coopération avec ses partenaires, notamment l’Allemagne.

Qu’est-ce que l’hydrogène vert ?

L’hydrogène vert est une forme d’hydrogène qui est produite à partir de sources d’énergie renouvelables ou bas carbone, sans émission de gaz à effet de serre. Il peut être utilisé comme carburant, comme moyen de stockage de l’énergie ou comme matière première pour l’industrie. L’hydrogène vert est considéré comme un vecteur clé de la transition énergétique et de la décarbonation des secteurs difficiles à électrifier.

Selon la définition la plus courante, l’hydrogène vert est obtenu par électrolyse de l’eau, en utilisant de l’électricité produite par des sources renouvelables comme le solaire, l’éolien ou l’hydroélectricité. Il existe aussi d’autres procédés de production d’hydrogène vert, comme la pyrolyse du méthane ou la production biologique à partir d’algues, mais ils sont encore au stade de la recherche.

La France se positionne comme un acteur majeur du développement de l’hydrogène vert, avec un plan de relance de 7 milliards d’euros sur 10 ans et l’ambition de devenir le leader européen de cette filière.

Source :

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *