écrans enfants

En réponse aux préoccupations croissantes concernant l’impact des écrans sur les enfants, un nouveau rapport d’experts remis à Emmanuel Macron ce mardi recommande d’interdire l’utilisation des écrans pour les enfants de moins de trois ans et de réguler sévèrement l’accès aux téléphones portables pour les plus jeunes.

Interdiction Stricte avant 3 ans

Fruit de trois mois d’analyse par une commission d’experts, ce rapport vise à protéger les plus jeunes des effets néfastes des écrans, souvent associés à des troubles comme la myopie, l’obésité et les perturbations du sommeil. Selon le rapport, il est impératif d’empêcher les enfants de moins de trois ans d’accéder à tout type d’écran. De trois à six ans, l’accès devrait être “fortement limité” à des contenus éducatifs et toujours sous la surveillance d’un adulte.

Des Restrictions Étendues

Le rapport va plus loin en suggérant des interdictions dans les lieux accueillant des jeunes enfants, comme les maternités et les crèches, où l’usage des téléphones portables et téléviseurs serait totalement proscrit. L’utilisation des ordinateurs serait également interdite dans ces environnements.

Téléphonie Mobile et Adolescents

Concernant les adolescents, la commission propose un accès graduel aux technologies mobiles : aucun téléphone portable avant 11 ans, puis un téléphone sans accès à Internet jusqu’à 13 ans. L’accès à un smartphone serait permis dès 13 ans mais sans possibilité de se connecter aux réseaux sociaux avant 15 ans. Les réseaux sociaux autorisés devraient être considérés comme “éthiques” et moins susceptibles d’exposer les jeunes à des contenus inappropriés.

Préoccupations et Mesures

La commission a été particulièrement alarmée par le niveau d’exposition des jeunes à des contenus inappropriés, y compris pornographiques et violents. En outre, l’enquête Ipsos révèle que les jeunes de 7 à 19 ans passent en moyenne plus de trois heures par jour devant des écrans, un chiffre qui souligne l’urgence d’une régulation.

Vers un contrôle accru en Europe

Emmanuel Macron, dans son discours à la Sorbonne, a déjà plaidé pour un renforcement du contrôle parental sur l’accès aux réseaux sociaux pour les moins de 15 ans, appelant à une action coordonnée à l’échelle européenne.

Ces propositions radicales marquent un tournant potentiel dans la manière dont la France aborde la technologie et la jeunesse, s’attaquant directement aux stratégies des entreprises visant à capter l’attention des plus jeunes. La mise en œuvre de ces mesures pourrait redéfinir l’environnement numérique pour la prochaine génération.

Lien utile : Soutenir le CSE (Collectif surexposition ecrans)

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *