Groupe Casino

Lundi dernier, la cour de commerce a approuvé le plan de redressement de Casino, ouvrant la voie à Daniel Kretinsky, un magnat tchèque, pour prendre les rênes de l’entreprise.

En 2023, Casino a révélé une perte nette stupéfiante de 5,7 milliards d’euros, une situation aggravée par les performances décevantes de ses hyper et supermarchés, majoritairement vendus à des rivaux depuis. Accablé par la dévalorisation de ses enseignes Monoprix et Franprix, le groupe a vu son plan de redressement, qui inclut une réduction drastique de sa dette et l’arrivée imminente de nouveaux investisseurs dirigés par le milliardaire Daniel Kretinsky, être approuvé par le tribunal de commerce de Paris au début de la semaine.

La société a annoncé avoir vendu des actifs pour un total de 1,4 milliard d’euros en 2023, y compris sa participation restante dans la chaîne brésilienne Assai, et a réalisé 1,7 milliard d’euros de ventes depuis le début de 2024, y compris 288 magasins à Intermarché, Auchan, et Carrefour. Le chiffre d’affaires de Casino (avant impôts) a atteint près de 9 milliards d’euros cette année, marquant un recul de 4,7% par rapport à l’année précédente où la perte nette s’élevait à 316 millions d’euros.

Avec le changement imminent de propriétaire, Casino a également mentionné que ses prévisions financières précédentes ne sont plus valables en raison du processus de vente de ses grandes surfaces, sans pour autant offrir de nouvelles projections pour 2024. Fin 2022, le groupe employait 50.000 personnes en France, exploitant des marques reconnues telles que Casino, Franprix, et Monoprix, et a dû se placer sous sauvegarde accélérée fin octobre, incapable de rembourser ses dettes à échéance.

La restructuration de la dette de Casino comprend une annulation de près de 5 milliards d’euros de dettes, soutenue par un nouvel investissement de 1,2 milliard d’euros, dont plus de 900 millions provenant d’un groupe d’investisseurs incluant Daniel Kretinsky, Marc Ladreit de Lacharrière, ainsi que le fonds Attestor. «Sans opposition suspensive, la finalisation de la restructuration financière est prévue pour le 27 mars 2024», a déclaré Casino lundi, notant que les administrateurs judiciaires, le comité social et économique de Distribution Casino France, ainsi que le procureur général ont le droit de contester.

Suite à cette augmentation de capital, les actionnaires actuels, y compris le principal d’entre eux, Jean-Charles Naouri, verront leur part considérablement réduite. L’avenir de Naouri, qui dirige cet empire de la distribution depuis 2005, reste incertain.

Qui est le Groupe Casino ?

Le Groupe Casino, fondé en 1898 par Geoffroy Guichard, est un acteur majeur du commerce en France et à l’international. Avec une présence significative dans le secteur de la distribution, Casino gère un vaste réseau d’enseignes diversifiées pour répondre aux différents besoins des consommateurs. Parmi les entreprises et marques phares appartenant au groupe, on trouve :
Monoprix : Chaîne de magasins de centre-ville offrant une large gamme de produits alimentaires, de beauté, de mode et de produits ménagers.
Franprix : Enseigne de proximité présente principalement en Île-de-France, connue pour son offre de produits quotidiens et de services de proximité.
Géant Casino : Hypermarkés offrant une grande variété de produits alimentaires et non alimentaires à bas prix.
Casino Supermarchés : Supermarchés proposant une offre diversifiée adaptée aux habitudes locales.
Leader Price : Chaîne de supermarchés discount proposant des produits à bas prix.
Cdiscount : Plateforme de commerce en ligne comptant parmi les leaders français dans le secteur de l’e-commerce, offrant une large gamme de produits technologiques, d’équipement de la maison, de loisirs et bien d’autres.

Le Groupe Casino est actif à l’international, notamment en Amérique Latine, avec des participations dans des enseignes telles que Pão de Açúcar et Éxito, consolidant ainsi sa position de distributeur global. Le groupe se distingue par son engagement en faveur du développement durable, de l’innovation et de l’adaptation constante aux évolutions du marché et aux besoins des consommateurs.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *