Sténographe judiciaire

Le monde devient de plus en plus numérique. Chaque industrie semble intégrer une forme d’automatisation numérique pour gagner du temps et de l’argent et ce , même la justice !

L’automatisation est compréhensible dans certaines industries, mais pas forcément dans d’autres.

Le système judiciaire, par exemple, ne semble pas se prêter à l’automatisation.

Du moins pas à l’intérieur d’une salle d’audience. Bien qu’il existe des programmes qui payent des gens pour devenir des jurés en ligne dans des procès fictifs, il est peu probable que l’on assiste à un vrai procès avec un jury à distance.

Le système judiciaire exige la présence physique de tous les acteurs afin de fonctionner de manière optimale. L’élément humain est essentiel dans la salle d’audience, en particulier lorsqu’il s’agit de documenter les procédures judiciaires. Cependant, certaines personnes craignent que la sténographie judiciaire numérique ne remplace les sténographes traditionnels. D’un point de vue interne, cela ne se produira probablement pas.

Les comptes rendus d’audience précis sont mieux réalisés manuellement

Les sténographes judiciaires existent pour fournir des transcriptions précises de ce qui est dit et fait dans les salles d’audience et autres procédures judiciaires. Traditionnellement, les sténographes judiciaires ont toujours utilisé une machine à sténographier pour documenter les procédures manuellement. Cependant, les tribunaux ont récemment expérimenté la sténographie numérique et cela ne s’est pas bien passé.

Les tribunaux Américains qui sont passés à la sténographie numérique apprennent à leurs dépens, et beaucoup reviennent à la sténographie traditionnelle après avoir fait l’expérience de conséquences dévastatrices avec les outils numériques.

Par exemple, un tribunal d’Hawaï a perdu près de 100 actes d’accusation du grand jury. en raison d’un dysfonctionnement du magnétophone. Parmi les autres problèmes courants, citons les sections inaudibles, les longues interruptions et, parfois, l’oubli par le personnel du tribunal de mettre en marche l’enregistreur numérique. Il est également possible que quelqu’un oublie intentionnellement d’enregistrer les procédures judiciaires. Lorsqu’une bande numérique est le seul enregistrement, ces erreurs ne peuvent être corrigées.

Le potentiel d’erreurs sont trop nombreuses quand on utilise des d’outils numériques c’est la raison pour laquelle les comptes-rendus humains des audiences sont indispensables.

Lorsque les enregistrements numériques échouent, il n’y a pas de récupération possible.

L’utilisation d’un enregistreur numérique dans une salle d’audience peut permettre aux tribunaux d’économiser de l’argent, mais parfois ces enregistrements échouent. Lorsqu’un enregistrement numérique échoue, il est impossible de le récupérer. 

La sténographie manuelle maintient le flux dans la salle d’audience

La sténographie manuelle ne sera jamais entièrement remplacée par des outils numériques en raison de son importance dans les procédures judiciaires. En effet, de nombreux juges utilisent des tablettes numériques pour suivre en temps réel le contenu enregistré par le sténographe. Ils se réfèrent souvent à ces informations pour rappeler aux témoins leurs déclarations précédentes et pour vérifier les commentaires contestés. En l’absence de sténographe, il devient plus difficile de vérifier ce qui a réellement été dit, ce qui peut rendre plus difficile de dénoncer les incohérences et les mensonges évidents.

La seule façon dont un enregistrement numérique peut transmettre des données en temps réel est la conversion de la parole en texte. La technologie de conversion parole texte est loin d’être précise. Même si la technologie de synthèse vocale était parfaite, sa précision dépendrait de la capacité de chaque personne présente dans la salle d’audience à parler haut et clair et à être équipée d’un microphone de haute qualité.

Les sténographes judiciaires sont très demandés

Les gens pensaient que les sténographes seraient remplacés par la technologie, si bien qu’il n’y a pas eu beaucoup de nouveaux étudiants dans ce domaine au cours de la dernière décennie. Aujourd’hui, il y a une pénurie et il est temps de changer.

C’est une carrière qui ne prend que trois ans en France, 

La sténographie judiciaire numérique n’est pas près de faire disparaître les sténographes traditionnels. Même si de plus en plus de tribunaux inférieurs passent à l’enregistrement numérique, il y aura toujours une demande de sténographes professionnels dans les tribunaux supérieurs. Les tribunaux qui entendent des affaires très médiatisées ne peuvent pas se permettre de risquer des enregistrements vides ou inaudibles.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *