Emmanuel Macron Vœux 2022 - 2023

Les vœux d’Emmanuel Macron pour 2023 ont divisé la classe politique. Alors que certains élus ont été convaincus par le discours du président, ses opposants l’accusent d’avoir profité de l’allocution de fin d’année pour développer une communication mensongère.

Emmanuel Macron a présenté ses voeux optimistes et combatifs pour 2023, appelant les Français à “l’unité” et confirmant que l’année serait celle de la réforme des retraites, incitant ainsi à “travailler davantage”. Ses opposants ont rapidement réagi, certains accusant le président d’opération de communication, d’autres allant jusqu’à le qualifier de menteur, selon Marine Tondelier, secrétaire nationale d’Europe Écologie-Les Verts

Source vidéo BFMTV

Marine Tondelier, patronne d’EELV, a critiqué sévèrement Emmanuel Macron sur Europe 1, accusant le président de mentir en mettant en avant la réforme des retraites plutôt que de s’occuper du climat. Selon elle, la réforme des retraites est une “réforme idéologique” et si l’on veut des retraites dans 30 ans, il faut s’occuper du climat.

Elle a critiqué le discours d’Emmanuel Macron, le jugeant “vague et flou” et n’apportant “rien de très concret”. Elle a été surprise de voir le président inclure le réchauffement climatique dans la liste des événements imprévus, ironiquement rappelant que “le Giec, le consensus scientifique et la condamnation de la France pour inaction climatique” en avaient déjà parlé.

Jean-Luc Mélenchon, fondateur de la France insoumise, a tweeté “ça va chauffer en janvier”, faisant référence à une rentrée sociale agitée et à un hiver exceptionnellement doux, nouvelle preuve de l’année record de températures enregistrée

Philippe Ballard, député du Rassemblement national pour la 2e circonscription de l’Oise, a déclaré sur Europe 1 qu’Emmanuel Macron semble “éloigné des préoccupations des Français” et a qualifié son discours de “communication pure et dure”. Selon lui, les TPE ont été oubliées dans cette allocution alors qu’elles sont gravement affectées par la hausse du prix de l’énergie.

Le député a également critiqué ce qu’il considère comme des “contre-vérités” dans le discours d’Emmanuel Macron. Alors que le président parle de baisse du chômage, le député dénonce la “création d’emplois ubérisés qui nous privent de cotisations sociales”. De même, alors que le président met en avant l’Europe pour protéger la France, le député, membre d’un parti anti-européen, critique le marché européen de l’énergie. Selon lui, Emmanuel Macron a “abandonné l’État”.

Sébastien Chenu, député du Rassemblement national, a exprimé sa déception le 31 décembre, estimant qu’Emmanuel Macron avait évité les sujets importants et que son discours était un “exercice d’auto-satisfaction”. Il a ajouté que peu de Français attendaient grand-chose de sa prestation, mais qu’ils ont été déçus car il n’y avait “moins que rien” dans son discours.

Vœux du Président 2023: Synthèse

Les vœux d’Emmanuel Macron pour l’année 2023 ont polarisé l’opinion politique, suscitant à la fois des appréciations positives et des critiques acerbes. Tandis que le président prônait l’unité et annonçait des réformes ambitieuses, ses détracteurs dénonçaient une communication jugée vague et mensongère. Cette divergence reflète les tensions et les divergences d’opinions qui persistent au sein de la société française. Dans un contexte marqué par des enjeux sociaux et environnementaux pressants, cette réaction contrastée souligne l’importance cruciale d’un dialogue ouvert et constructif pour relever les défis à venir.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *